• LIN FENGMIAN (1900-1991)
    LIN FENGMIAN (1900-1991)
    ADJUGE PRIX MARTEAU : 115 000 €
    Gouache sur papier représentant des figures de l’opéra de Pékin
  • Adjugé 47 000 € prix marteau Vente 30/06/2018
    Adjugé 47 000 € prix marteau Vente 30/06/2018
    Bernard BUFFET (1928-1999).
    "Roses jaunes sur fond vert, 1984".
    Huile sur isorel signée en bas à droite.
  • BELLE VENTE MOBILIERE
    BELLE VENTE MOBILIERE
    Oeuvre par Lucien JONAS
  • MILITARIA
    MILITARIA
    ADJUGE PRIX MARTEAU : 27 500 €
    Ensemble d'un officier supérieur de l'Artillerie à Cheval de la Garde Impériale (Second Empire)

Ventes à venir

VENTE DE SEMAINE ( En live uniquement)

VENTE DE SEMAINE ( En live uniquement)

jeudi 06 octobre 2022 à 10h00
Tableaux, mobilier et objets d'art

Tableaux, mobilier et objets d'art

samedi 15 octobre 2022 à 14h00
Hôtel des ventes du Lion-Rouge, 2 bis, rue des Charliers 02200 Soissons

Focus lot

Lot N° 173

LIN FENGMIAN (1900-1991) 林风眠
水粉镜心 《紫衣仕女梳妆图》
左下角签名
Gouache sur papier représentant une jeune femme assise, vêtue d’une robe mauve, vérifiant sa coiffure dans un miroir qu’elle tient dans la main gauche, tandis que la droite, levée, ajuste sa chevelure. A ses côtés, un vase de roses jaunes. A l’arrière-plan, des rideaux gris encadrent un rideau blanc. Les couleurs, tout en donnant l’impression d’être discrètes, sont très présentes : le mauve de la robe, le bleu du ruban dans les cheveux, faisant écho à celui du ruban sur le miroir, le jaune pâle des roses.
Signée à gauche.
(Encadrée sous verre)
Dim. à vue : 64,5 x 64,5 cm

Provenance :
Ces peintures ont été acquises en même temps, à Hong Kong, au début des années 1960, par Madame B., grand-mère de l’actuelle propriétaire.
Elles ont ensuite été encadrées à Saïgon, Vietnam, où est née et a longtemps vécu Madame B.

出处
Madame B. 女士1960年代购于香港,并在旅居越南西贡时期在当地装裱此二幅画作

LIN FENGMIAN fait partie de ces peintres sur l’œuvre desquels l’Occident en général, et la France en particulier, aura un impact très important, qu’ils transmettront ensuite en Chine, bouleversant repères et traditions ancestrales.
A l’instar de quelques uns de ses compatriotes, il a l’occasion en 1918, d’aller en France, dans le cadre d’un programme d’étude.
Il fait alors partie des pionniers, avec, notamment, Xu Beihong.
Lin Fengmian reste en France jusqu’en 1925, à Dijon tout d’abord, puis à Paris, où il étudie à l’école des Beaux-Arts.
Il n’a dès lors de cesse de vouloir marier la tradition artistique chinoise à celle occidentale.
A son retour en Chine, il enseigne, d’abord à l’Académie Nationale des Arts de Pékin, puis à celle de Hangzhou, dont il sera dans les deux cas, le directeur.
Il y enseigne ce dont il s’est imprégné en Occident, initiant ainsi, avec d’autres artistes contemporains également influencés par les arts occidentaux, une rupture profonde avec les traditions artistiques chinoises, et jouant un rôle majeur dans la réforme de l’enseignement des arts en Chine.
Ses élèves sont Zao Wuki, Zhu Dechun, Wu Guanzhong, lesquels à leur tour iront en France et dont la célébrité égalera celle du maître.
A la fin des années 1960 et au début des années 1970, son œuvre est très critiquée par le pouvoir. Lui-même est emprisonné pendant 4 ans.
Il finit par quitter la Chine et s’installe à Hong Kong en 1977, tout en continuant à voyager de par le monde.

LIN FENGMIAN aborde dans son œuvre des thèmes variés, quoique récurrents.
Les deux peintures que nous présentons sont significatives de deux de ses principaux sujets, en apparence radicalement opposés, les jeunes femmes diaphanes, traitées de manière similaire avec des lignes élancées et des teintes pastelles, et l’opéra de Pékin, plus sombre et intense, où l’on retrouve cependant cette figure féminine qui semble adoucir la violence émanant de l’œuvre.
On y retrouve également un autre aspect par lequel l’artiste s’affranchit de la tradition chinoise, le choix du format carré, adopté dès les années 1940. Il renonce ainsi au rouleau et exclut colophons, poèmes et commentaires, créant ce qu’il considère de véritables tableaux, qui ne sont plus peints à l’horizontal mais accrochés à un mur.

CONDITIONS PARTICULIERES POUR ENCHERIR SUR CE LOT : merci de contacter la maison de ventes.
Aucune enchère live ne sera acceptée pour ce lot. Caution bancaire de 10 000 euros.

EXPERTISE : Cabinet Ansas Papillon, Paris (06.87.15.73.13)

[ENGLISH]
LIN FENGMIAN (1900-1991)
Ink and color on paper, featuring a young woman seated on a bed, arranging her hair while looking at herself in a mirror.
Signed on the left.
Framed
Dm. 64,5 x 64,5 cm.

Provenance : These two paintings were both acquired at the same time by the present owner’s grandmother, Mrs. B., in Hong Kong, in the early 1960’s. They were taken to Vietnam were Mrs B. lived for a long time, and were framed in Saigon, with a professional framer.
Eventually, they were brought to France when the Mrs. B. left Asia.

SPECIAL CONDITIONS TO BID ON THIS LOT: please contact the auction house.
No live auction will be accepted for this lot. Bank guarantee of 10,000 euros.

Nous contacter

Aisne enchères
2 bis rue des Charliers,
02200 Soissons
hdv@aisne-encheres.com
03 23 53 79 01

Notre actualité

JOURNÉE D'EXPERTISE GRATUITE DE BIJOUX ET DE MONTRES

JOURNÉE D'EXPERTISE GRATUITE DE BIJOUX ET DE MONTRES

Journée d'expertise gratuite de bijoux en présence de Mme Maryse Beraudias, expert près de la Cour d'Appel de Riom. De 10h-18h. Sur rendez-vous uniquement.
Lire la suite
DES OEUVRES FERNAND PINAL VENDUES A LAON

DES OEUVRES FERNAND PINAL VENDUES A LAON

Article de l'Union concernant notre vente de Laon du 07/09/2022
Lire la suite
ARTICLE DANS L'UNION DU 06 SEPTEMBRE 2022

ARTICLE DANS L'UNION DU 06 SEPTEMBRE 2022

Lire la suite